L’histoire du 1818

Heinz Julen évoque l’histoire du 1818 Eat & Drink.

«On raconte qu’Alexander Seiler a transformé deux anciennes maisons valaisannes de la Dorfstrasse à côté de l’hôtel Monte Rosa. Dans la foulée, il voulait aussi y ajouter la troisième maison attenante datant de 1818. Mais il n’a pas réussi à s’entendre avec le propriétaire (Josef Perren, ancien président de Zermatt et père de ma grand-mère), la maison «1818» est donc restée indépendante.
Dans cette maison ont vécu non seulement mes ancêtres du côté de mon père, mais aussi ceux du côté de ma mère.

En 1996, j’ai acheté le terrain en haut près de l’Omnia et j’ai cherché à l’exploiter avec un ascenceur.

Mon oncle Gabriel Perren (du côté de ma mère) était propriétaire d’un appartement au 1818. Gabriel Perren a eu l’idée de créer un passage vers l’Omnia par le jardin et les propriétaires ont décidé de me vendre le 1818.

En 1997, le tunnel d’accès était terminé et le premier restaurant s’est ouvert avec un espace souterrain spectaculaire. J’ai voulu le gérer moi-même jusqu’à l’ouverture de l’Into en 2000.

En 1997-1999, avec Enzo et Vrony, j’ai pu convaincre deux concurrents de Findeln de me rejoindre pour lancer le projet. Ils se sont chargés de la gestion et ont donné leur nom au restaurant: ENZO&VRONY.

Cette association s’est avérée très réussie puisque le restaurant affichait presque toujours complet les deux premiers hivers!
En 2000, l’Into a repris la gestion du restaurant qui a été rebaptisé 1818 (l’année de la maison). La fermeture de l’Into a aussi entraîné la fermeture du restaurant.

De 2002 à 2007, j’ai pu engager Karl Ivarson pour le restaurant. Son contrat à l’hôtel Post venait justement de se terminer brutalement. Pendant cinq ans, il a dirigé le Moods jusqu’à sa retraite bien méritée.

À partir de 2007, Thomas Sterchi a repris le flambeau. Grâce à lui, le Heimberg a obtenu 16 points au Gault&Millau et une étoile au Michelin.

À compter de décembre 2015, les hôtels Seiler sous la houlette d’André Seiler reprennent l’établissement et lui rendent son nom d’origine, le 1818. La boucle est bouclée.»